Les partenaires donataires de FRIDA: mise à jour

Afrique Sub-Saharienne

FOCESE, Malawi a fondé des clubs de filles dans cinq écoles, dans le but de créer des espaces sécurisés au sein desquels les filles peuvent discuter de leurs problèmes et de leurs aptitudes à réussir dans leurs études scolaires. La subvention a également servi à assister 25 mères adolescentes à reprendre leurs études. Pour finir, elles ont engagé une vaste campagne de lobbying contre les mariages forcés auprès des leaders de leur communauté. Ces derniers sont considérés comme les « gardiens de la culture ” ; l’appui de ces leaders a aidé le groupe à contester les normes et croyances culturelles sur les droits des filles et le mariage forcé. Cela a également permis d’influencer la création d’une loi qui permet d’imposer une amende aux parents qui contraignent leurs enfants dans des mariages précoces.

Girls Redefined, Kenya a réalisé 11 réunions de sensibilisation communautaire contre les mutilations génitales féminines (MGF) avec les leaders locaux et les ” ex-exciseuses”. Ces campagnes ont donné de la crédibilité à leur travail auprès des membres de leur communauté et ont permis de renforcer leurs campagnes de sensibilisation sur les risques de santé associés à de telles pratiques. Ils ont de plus, formé 42 jeunes filles à être des ambassadrices anti-MGF et qui aborderont leurs pairs dans leurs communautés respectives.

Maono Safi, Tanzania a organisé des ateliers de leadership avec 35 jeunes femmes dont certains occupent actuellement des postes de responsabilité dans le camp de réfugiés. Suite à cela, les hommes et les femmes changent progressivement leurs opinions et leurs croyances vis-à-vis de la capacité des femmes à diriger car celle-ci est mise en évidence.

Sos Sexualité Pour Tous, Congo a organisé 48 réunions de sensibilisation pour faire face à la stigmatisation et à la discrimination des travailleurs de sexe, ainsi que pour une sensibilisation aux droits des travailleurs de sexe. Ils ont également encouragé l’utilisation correcte et systématique du préservatif par les travailleurs de sexe ; et remédié à la difficulté d’accès aux préservatifs dans les zones minières en achetant et en distribuant plus de 7000 préservatifs. Leur travail a conduit à une augmentation de 35 % du nombre de membres ; y compris les pairs éducateurs nouvellement formés qui divulguent des informations sur les droits de la santé sexuels et reproductifs (DSSR) avec les travailleurs de sexe.

Moyen Orient et Afrique du Nord

Le Projet Bussy, Egypte utilisant leurs techniques de narration, a créé un spectacle afin de partager et d’explorer les questions de genre ; ce spectacle a généré beaucoup de polémiques dans la presse et a finalement été censuré. Le groupe a également créé un site Web ; qui permet le partage des expériences, des idées et des points de vue de façon anonyme. Ces deux stratégies ont encouragé le débat sur des questions de genre souvent considérées comme taboues et défié les stigmas autour de normes de genre.

Fe-male, Liban a organisé une formation pour ses membres afin de renforcer leurs capacités en genre, féminisme et la situation des droits des femmes au Liban. Elles ont également organisé des ateliers et des tables rondes pour sensibiliser sur les questions liées aux droits des femmes ; en particulier l’image des femmes dans les médias et annonces ainsi que la violence sexuelle. Le groupe a également développé un nouveau site Web afin d’attirer plus de visites et d’engagement sur leur contenu. Le groupe a également utilisé des graffitis dans une zone stratégique de Beyrouth pour protester contre la chosification de la femme dans les médias et annonces. Ici une courte vidéo sur leur projet Graffiti #NotAnObject

Asurif, Algérie a utilisé sa subvention pour sécuriser un espace de travail pour le groupe leur permettant ainsi de travailler sur des activités telles que la planification de congrès / conférences sur «La violence faites aux femmes » et « Le rôle des femmes à l’époque contemporaine » afin d’initier des débats avec les jeune femmes de niveau universitaire; les sensibilisant sur les questions clés et les encourageant à être des agents actifs dans leur société. De plus, elles ont créé le site Web du groupe.

Chouf, Tunisie Grâce à la subvention de FRIDA ; Chouf a pu commencer à développer son site Web pour sensibiliser sur la question des LBT dans la région MENA. Pour célébrer IDAHOT, Chouf a accueilli le   «Festival Chouftouhonna : Le festival de l’art féministe » : la création d’un espace de parole dans lequel les femmes LBT peuvent s’exprimer et discuter des enjeux et des défis auxquelles elles sont confrontées dans la région. Le groupe a introduit l’art comme une méthode d’activisme, et a également encouragé  les partenariats entre pays et une action collective dans la région pour plaider en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité ainsi que la contestation de l’homophobie. Chouf a également organisé trois ateliers sur les points suivants : la sécurité numérique, la formation juridique et les capacités de collecte de fonds, ainsi que loué un espace pour mener des cours d’autodéfense pour ses membres.

Europe centrale, Caucase, Asie centrale et Asie du Nord

Trans Mreza Balkan, Croatie Le groupe a traversé une période de consolidation interne ; menant une enquête afin d’avoir des idées précises sur les besoins de la communauté trans dans la région pour ensuite planifier leurs activités et le plan stratégique des années à venir; ils ont désormais une mission spécifique, une vision, des valeurs et un plan stratégique de trois ans. En plus de cela, le groupe a organisé une conférence pour 40 professionnels des domaines juridiques et de la santé,  ainsi que les membres de la communauté LGBT de leur région sur des sujets  en rapport aux trans, et ont lancé un portail d’information / site web comme un espace d’expression authentique pour les personnes trans de la région et la sensibilisation à la diversité des identités et des expériences.

Femenergy, Serbie a rénové un espace public pour leurs activités, le rendant plus accessible (sûr et ouvert) pour les jeunes. L’une des activités réalisée fut la formation de 150 jeunes sur comment reconnaître la violence sexuelle et ce qu’il faut faire pour s’en  protéger. Le groupe a également créé un site Web dans lequel sont partagés des blogs-posts sur des thèmes clés, ainsi que des histoires photos de leur travail. L’objectif principal du groupe était également le renforcement de la capacité des membres du groupe; la participation à des formations pour développer leurs compétences en écriture et en animation d’ateliers ; ceux-ci permettront au groupe de diriger et de faciliter des discussions clés, et aussi de diffuser leur travail à grande échelle.

Feminist Workshop “Ateliers féministes”, Ukraine ont organisé plus de 19 événements , principalement des ateliers et des formations portant sur un large éventail de sujets et d’activités comme stratégie d’autonomisation des femmes pour accroître la participation , les connaissances et les compétences des femmes. Quelques exemples: le groupe a organisé une formation sur la gestion des finances pour les femmes, un discours sur le nationalisme en Ukraine (uniquement pour femmes), organisé des groupes de lecture sur la prostitution , des cours de langue anglaise pour les activistes , une exposition sur la «maternité » dans une perspective féministe et a même commencé à installer une bibliothèque féministe.

Giuvlipen, Roumanie a mené des spectacles avec des actrices Roms sur des sujets tels que: le mariage forcé, l’hypersexualisation et l’érotisation des femmes Roms , hétéronormativité dans les communautés Roms , la violence contre les Roms , les expulsions forcées de Roms à Bucarest , ainsi que des ateliers organisés sur le discours de haine et la violence basée sur le genre. Ces représentations ont eu lieu dans les petites communautés Roms et ont été suivies par des débats impliquant toute la communauté sur des sujets féministes importants. L’approche du groupe les a rendu populaires et leur a valu d’etre invites à se présenter à différents festivals de théâtre. Ici des photos et une vidéo du groupe d’interprètes de « Sara Kali The Dark Madonna » à Bucarest. Le groupe a également commencé leur processus d’enregistrement légal.

Beyond Borders, Arménie / Turquie le groupe a participé aux conférences « Feminist Caravan » en Roumanie et en Bulgarie; utilisant les ateliers de formation  et des pièces de spectacles sur les corps en mouvements pour bâtir la confiance , la solidarité et comme une stratégie de consolidation de la paix . Leur succès, ce faisant, est également en grande partie dû à la création par le groupe d’espaces sécurisés de parole où les conversations difficiles pouvaient être tenues , les émotions pouvaient se être ressenties librement et où le corps était une priorité. En plus de cela, ils ont exposé le public (composé d’activistes et  d’universitaires) à une méthode alternative et innovante de construction de confiance et de paix entre les peuples. Ici une vidéo de la représentation Beyond Borders au Centre Social ntières Adlente à Sofia, Bulgarie.


Asie-Pacifique

Emerging Leaders Forum Alumni, Fidji a organisé une exposition de photos appelé « à travers des lentilles ELFA » afin de sensibiliser le public sur des thèmes clés tels: la santé mentale, le changement climatique, les DSSR, la liberté d’expression des médias, le féminisme et la construction des mouvements. ELFA, co – organisateur du Forum des Jeunes Femmes Fidji ainsi que d’autres jeunes femmes ont participé à l’élaboration d’énoncés de résultats, déclarations et d’un référentiel  «Mon Guide de vote» pour le lobbying sur l’accroissement de la participation politique et la reconnaissance des jeunes femmes dans les arènes de la vie politique. Beaucoup de jeunes femmes présentes étaient très motivées à s’impliquer non seulement aux processus de démocratisation, mais quelques-unes ont été inspirées à concourir aux prochaines élections ; l’une d’entre-elles s’est par la suite présentée aux élections nationales. Écoutez une interview à propos d’ELFA et l’exposition « à travers des lentilles ELFA » ici.

New Waves – Young Womens Leadership Network, Cambodge Un élément clé de leur travail est l’octroi de subventions à d’autres initiatives  pilotées par des jeunes femmes avec une partie de la subvention reçue de FRIDA. Plus d’informations sur les groupes subventionnés ici. Ils ont également réalisé 5 émissions de radio atteignant 12 provinces du Cambodge ; discutant des questions telles: « Les femmes en politique », « la participation des hommes dans la promotion des droits des femmes », ainsi que «les droits des femmes au logement, à la terre et à la propriété foncière » . Enfin, le groupe a co-organisé un événement avec près de 2000 participants afin de promouvoir les droits des femmes au cours des 16 jours d’activisme contre la violence sexiste, et a  également organisé des ateliers pour renforcer le leadership et la compréhension du féminisme des jeunes femmes.

Girls United for Human Rights, Pakistan Ce groupe mené par des jeunes filles a organisé une série de campagnes de sensibilisation communautaire, y compris des réunions avec les législateurs et les chefs religieux afin de plaider contre les mariages forcés et pour gagner leur appui dans le changement des perceptions sur le mariage forcé. En outre, le groupe a organisé une formation pour les organisations de la société civile (OSC) pour veiller à ce que les OSC comprennent la loi ses lacunes et fassent pression en faveur d’une législation pro-filles. Le groupe a également publié 3 articles dans les journaux pour atteindre un large public sur les impacts négatifs des mariages forcés et des stratégies pour les prévenir au niveau local. Pour finir, ils ont été en mesure d’arrêter les mariages forcés de 2 filles en fournissant aux familles ale soutien financier dont ils avaient besoin pour sponsoriser ces jeunes filles afin qu’elles reprennent leurs études. Pour en savoir plus sur l’impact de GUHR et d’autres bénéficiaires FRIDA sur le mariage forcé; Veuillez lire notre Rapport Spécial sur l’impact du mariage forcé.

Red Brigade Lucknow, Inde: Le groupe a mené une campagne de sensibilisation sur la violence sexuelle contre les femmes, ceci a conduit à l’installation de caméras de vidéosurveillance dans les différentes régions de leur ville afin de prévenir et d’arrêter la violence/harcèlement sexuel, en plus de cela ; ils ont organisé un atelier d’auto-défense pour les filles. Le groupe a également mené une campagne contre les attaques à l’acide , faisant pression sur le gouvernement afin qu’ils mettent en œuvre les directives du tribunal sur la restriction de la vente d’acide et l’indemnisation des victimes d’attaques à l’acide ; cela a abouti au dédommagement de 60 survivantes d’attaques acides et Red Brigade a également mené une campagne de crowdfunding pour recueillir des fonds pour le traitement des survivantes d’attaques à l’acide.

Young Feminist OrganizationPhilippines a organisé des séminaires pour plus de 95 jeunes femmes sur des sujets tels que la violence contre les femmes et les enfants, le VIH – SIDA, le changement climatique et la préparation en cas  de catastrophes. YFO a participé à des manifestations publiques pour réclamer la fin des violations des droits de l’homme et la justice climatique. Grâce à ces activités, le groupe a également renforcé ses relations avec d’autres ONG et des groupes des jeunes, ce qui a davantage renforcé leur capacité à atteindre plus de personnes avec des messages clés sur le féminisme.
Madalenas, Timor Leste  a mis l’accent sur le développement organisationnel grâce à l’organisation de séminaires pour ses membres ; afin d’améliorer la capacité du groupe. Les ateliers étaient les suivants: Suivi et évaluation, et un atelier sur la Vision et la Mission; qui a non seulement permis au groupe de développer une stratégie d’artivisme pour rehausser la dignité des femmes. Les membres du groupe ont également reçu une formation dans différents styles de facilitation en utilisant des méthodes participatives, de collaboration, ainsi que des cours pour renforcer la performance des membres et leurs compétences en art afin de développer des performances et d’autres façons créatives de sensibiliser sur l’autonomisation des femmes et la violence contre les femmes.

Amérique latine et Caraïbes

Guayana Trans United (GTU) Suite à l’assassinat de deux jeunes trans, le groupe a mené une manifestation pacifique pour attirer l’attention des médias et du public guyanais, afin de faire pression sur les autorités compétentes sur ces meurtres, et également en solidarité avec les familles des victimes. GTU a également plaidé en faveur de la justice pour un militant des droits de l’homme qui avait été harcelé par un ministre du gouvernement, leurs actions ont contribué à la destitution du ministre de ses fonctions. GTU a également soutenu la participation des membres à des activités de renforcement des capacités clés ; tel qu’un atelier sur la sécurité et la formation sur la sexualité et l’accompagnement des relations.

Agrupacion Lesbofeminista Segundo Patio, Chile le groupe a partagé des informations relatives aux droits des femmes, le féminisme, il a également fait la promotion des œuvres artistiques des femmes. Ils ont organisé des ateliers sur la prévention de la violence contre les femmes et les filles, des ateliers pour les femmes tels des ateliers de danse comme forme de thérapie pour les filles et les femmes, et aussi organisé des discussions sur l’avortement. De plus, le groupe a organisé un dialogue intergénérationnel afin d’explorer l’histoire et la situation actuelle du pays sur les droits humains des femmes. Finalement, le groupe compile un livre : ” Histoires de femmes de Wallmapu “, qui est une collection d’histoires de femmes et de leurs différentes expériences de la partie sud du Chili comme une «invitation pour les femmes à se libérer de la honte et à confronter leurs craintes”.

Red De Mujeres Jovenes Indigenas Y Afromexicanas (REMJINA), Mexique a organisé des ateliers avec les autorités en ce qui concerne les protocoles pour prévenir la violence sexuelle ; les témoignages des jeunes des femmes a indiqué une amélioration  de l’assistance et des services fournis en cas de harcèlement et / ou violence sexuelle. Le groupe a également mené une manifestation pour revendiquer à travers des corps de femmes peints,  comme approche paisible mais nonobstant artistique de partager leurs messages. En outre, le groupe a organisé une conférence sur les « nouvelles masculinités», ainsi que des ateliers sur l’auto-prise en charge et la communication créative. Le groupe a également organisé une émission de radio et a distribué  des documentations relatives aux autochtones et aux contextes afro afin de mieux faire connaitre et de promouvoir les droits des jeunes femmes autochtones et afro – mexicaines.

Las Impertinentes, Guatemala à travers la création de « Casa Impertinente »,  un espace sécurisé d’échange artistique, d’éducation et de réflexion ; le groupe a créé une plate-forme dans laquelle le féminisme peut être exploré par les jeunes femmes, les lesbiennes ainsi que les jeunes femmes autochtones, incluant l’étude et le débat sur les théories féministes latino-américaines. Le groupe a également organisé des spectacles dans des festivals et des soirées de poésie, organisé des cours d’auto-défense féministes ainsi qu’un cercle de tambour féministe pour l’autonomisation des femmes, et afin d’édifier une communauté sécurisée et exempte de violence.
Colectiva Feminista Rabiosa, Argentine a pris en charge une jeune femme accusée à tort de féminicide en participant à la procédure judiciaire et a pu de ce fait accroitre la visibilité de l’affaire dans les médias et en conséquence d’exercer une pression sociale en collaboration avec d’autres organisations, ce qui a contribué à la libération de la jeune femme. Ils ont également mis en place des points d’information dans les places publiques pour fournir des informations sur l’avortement légal, sans risque et gratuit; en effet il est très difficile d’obtenir des informations précises sur l’avortement. Ils ont également continué à partager publiquement les messages anti-homophobes sur différentes plates-formes de médias. Finalement, le groupe a organisé des formations pour leurs membres sur des sujets tels que la théorie féministe, l’économie féministe, la drogue et la traite des personnes, le féminisme et la religion, transgenre et lesbo féminisme afin de renforcer la capacité du groupe dans la sensibilisation et le déploiement de campagnes efficaces et inclusives.

Colectiva Agitadoras Sociales, Bolivie fait un travail remarquable pour combattre le harcèlement et la violence sexiste à travers l’introduction de dialogues collectifs entre les femmes, la construction de liens de solidarité et des formations d’auto-défense féministe en mettant l’accent sur la force de la  ” non-victimisation “, mais sur l’autonomie des femmes en ce qui concerne la protection de leurs vies.

Category: Uncategorized · Tags: