Blog: Communauté de pratiques soutenant des filles et des jeunes femmes

Du 21 au 22 septembre, Mama Cash et le Fundo Centroamericano de Mujeres/Fonds centraméricain des femmes(FCAM) ont convoqué la toute première réunion ‘Communauté de Pratiques’ (CoP) pour les fonds des femmes qui opèrent et intéressés à soutenir des initiatives et programmes menés par des jeunes femmes et des filles. La réunion qui a eu lieu à Amsterdam pendant deux jours, a été organisée comme un moyen d´analyser la situation actuelle autour de l´accès aux ressources financières, matérielles ou à d´autres informations utiles, pour renforcer les activités menées par les jeunes femmes et filles,  mais aussi comme un moyen d´identifier les priorités tant pour le renforcement de l´action des fonds des femmes que pour l´augmentation de ressources disponibles pour soutenir les femmes et les filles.

Neuf fonds ont assisté à la réunion: FRIDA | le fonds des jeunes féministes, le fonds des femmes pour la reconstruction de la Serbie (Reconstruction Women’s Fund), le fonds HER d´Hong Kong, le fonds des femmes ukrainiennes, le fonds d´action urgente-Afrique, Filia d´Allemagne, le fonds des femmes de Mongolie, le fonds pour les femmes en Méditerranée, et Alquimia du Chili. Comme part du processus et comme moyen d´assurer que les voix des groupes de jeunes femmes seraient inclues dans les discussions, des représentant(e)s des organisations suivantes dirigées par des jeunes femmes sont également allées à la réunion Katswe Sistahood du Zimbabwe, Colectiva feminista Musas del Sol, Grupo de Mujeres de Xocilt, Espacio feminista de esquipulas, toutes d´Amérique Centrale.

Au cours des deux jours, le groupe s´est engagé dans des discussions autour de certains des principaux défis et opportunités qui existent pour le soutien des initiatives menées par les jeunes femmes. Dans ce clip, Rudo Chigudo  une jeune militante féministe du Zimbabwe parle au sujet de certains défis que son organisation (Katswe Sistahood) a rencontrés quant à l´accès et au maintien des aides financières pour le travail qu´elles réalisent. Sans surprise, les questions-clés que  Rudo souligne incluent: la nécessité de recherche et le besoin de données effectives pour promouvoir et faire valoir le travail qu´elles font. L´autre point que Rudo souligne inclut le besoin de soutien de base à travers des subventions soutenant la durabilité institutionnelle “… les bailleurs de fonds veulent financer des projets” dit-elle, “mais les projets ne s´exécutent pas tout seuls.” Finalement, Rudo exprime le besoin de moins de subventions mais cependant plus conséquentes, ce qui selon elle est plus facile à gérer que de nombreuses subventions peu conséquentes.  Je pense que le point ici est que les subventions devraient être déterminées sur la base de ce que les groupes peuvent effectivement absorber car tous les groupes nouvellement fondés ne sont pas forcément en mesure d´absorber des subventions de grande taille, point sur lequel le groupe était d´accord.

Un autre point qui revenait sans cesse était le besoin très clair d´augmenter les formations (ce qui est culturellement pertinent pour les groupes étant soutenus). Plus que la simple émergence de formation et de conscientisation, les jeunes femmes expriment un besoin de formation qui leur permettrait de s´engager dans un travail de promotion et de lobbying plus effectif.  Elles ont également exprimé la nécessité d´une meilleure mise en réseau entre les groupes (c´est à dire des opportunités de rencontrer et d´apprendre d´autres groupes de jeunes militantes au niveau national et international) dans le but de partager des expériences. Une autre préoccupation essentielle qui a émergé à partir des commentaires des jeunes femmes participant à la réunion était le besoin pour une flexibilité accrue de la part des bailleurs de fonds, particulièrement autour de l´évaluation d´impacts, le suivi et l´évaluation. Elles ont parlé au sujet du besoin d´améliorer les modèles d´évaluation.

Je pense que le plus encourageant quant aux conclusions de la réunion est qu´elle a conforté chez moi  la valeur réelle de recevoir un financement comme FRIDA où des jeunes activistes ont l´opportunité de fixer leurs propres priorités de financement et sont ainsi capables de répondre à ces questions d´elles-mêmes. Pour un meilleur aperçu de certaines de nos discussions, veuillez consulter ce lien.

Category: Blog, Featured · Tags: