Priorités de financement

Le FRIDA s’est engagé à financer des organisations et des initiatives qui ont peu de chances de l’être par des sources plus traditionnelles de financement.  La raison en est peut-être que celles-ci ne sont pas intéressées par ce domaine d’activités.  Il est aussi possible qu’à l’intérieur de ces sources plus conventionnelles, on considère qu’il s’agit d’une démarche trop radicale.  Le FRIDA soutient des projets et des groupes dirigés par des jeunes féministes et trangenres de façon à faire en sorte que les visions, les voix, les besoins et les priorités de ces individus soient épaulés.  Nous accordons la préférence aux projets qui sont créatifs et novateurs en ce qui concerne leurs stratégies et leurs démarches.

Nous accordons la priorité :

  • À des petits groupes populaires émergents ayant peu ou n’ayant pas accès à du financement d’agences de donateurs plus importantes.
  • À des initiatives devant se réaliser dans sud de la planète , ce qui comprend l’Afrique, l’Asie et le Pacifique, le Moyen-Orient, l’Amérique latine et les Caraïbes ainsi que les pays d’Europe de l’Est, de l’Europe centrale et de la Communauté des États indépendants.
  • À des groupes ou à des réseaux situés dans des régions éloignées et ayant peu d’accès aux services.
  •  À des groupes ou à des réseaux dont la composition est diversifiée et qui sont constitués de jeunes femmes socialement marginalisées et/ou travaillent avec elles.  Il peut s’agir, par exemple : de réfugiées, de minorités ethniques, nationales et de caste, de femmes de secteurs ruraux, de femmes vivant dans des milieux urbains pauvres, de lesbiennes, bisexuelles ou transgenres, de femmes atteintes du VIH/SIDA, de travailleuses du sexe, de femmes handicapées ou de femmes vivant dans des zones ayant été touchées par des conflits.

Nous soutenons :

  • Des idées novatrices visant la création de mouvements et de coalitions propices à mettre en présence un large éventail de jeunes activist féministes.
  • Des enjeux controversés se rapportant au soutien des valeurs féministes.  Nous accorderons notre appui à des projets liés aux préoccupations fondamentales du féminisme comme, par exemple, la violence sexuelle, la sécurité, la justice économique (ce qui inclut les droits des travailleuses et l’emploi), la justice reproductive, la participation politique, etc.
  • Du financement essentiel pouvant couvrir les coûts indirects et d’exploitation.
  • Des initiatives de démarrage, ce qui signifie que nous offrirons les fonds nécessaires afin de contribuer au démarrage d’une activité en espérant que celle-ci devienne durable.
  • Des efforts en vue de mobiliser et de fortifier la voix des jeunes femmes afin que celles-ci puissent s’intégrer à des mouvements plus larges.
  • Des échanges structurés d’expériences, de leçons et de stratégies destinés à maintenir l’effervescence à l’intérieur des mouvements de jeunes femmes à petite ou à grande échelle.
  • Des efforts de défense des droits des femmes à l’échelle locale, regionale or internationale.

Le FRIDA N’offrira PAS son soutien :

  • À des Groupes ou des organisations qui adoptent une attitude intolérante  envers autrui, que ce soit pour des raisons d’âge, de religion, de sexe, de race, de handicap ou d’orientation sexuelle.
  • Aux organisations travaillant avec des jeunes femmes et transgenres dirigées par des adultes âgés de plus de 30 ans.
  • À l’égard de bourses, de stages ou. de droits scolaires.
  • À des études doctorales ou autres.
  • À des projets bénéficiant de subventions considérables de gouvernements.