Historique

L’idée d’un fonds des jeunes féministes est apparue pour la première fois en avril 2008, lors d’une réunion portant sur le financement coordonné par L’Association pour les droits de la femme en développement (AWID selon l’acronyme anglais), à Marrakech, au Maroc.  La conversation a été motivée par quatre grands facteurs :

L’émergence du activsme des jeunes féministes partout dans le monde et les besoins en ressources qui ont découlé de leur croissance et de leur expansion;

Le manque de financement ressenti par les organisations de jeunes féministes et, parallèlement, un intérêt accru de la part d’un nombre important de grands donateurs à l’égard du financement des filles et des jeunes femmes;

L’urgence de mettre de en avant des solutions de rechange durables et de riposter aux violations quotidiennes des droits des jeunes femmes et des filles, qui avaient des conséquences sur elles au plan individuel, mais aussi sur l’ensemble de la société;

La nécessité de mobiliser des ressources nouvelles et d’accroître l’accès aux ressources déjà en place afin de soutenir le travail novateur des organisations et des mouvements de défense des droits des femmes – y compris des jeunes féministes – partout dans le monde.

Afin de susciter des idées et de mettre à l’épreuve ce projet de fonds, l’AWID a cherché à obtenir la collaboration du Fonds centraméricain des femmes (El Fondo Centroamericano de Mujeres, FCAM), qui dispose d’une longue expérience en ce qui a trait à l’usage d’un modèle inclusif de soutien au militantisme mené par des jeunes femmes en Amérique centrale.  Le FRIDA a été conçu dans la foulée de recherches d’envergure mondiale dans le cadre desquelles des entrevues ont été réalisées avec des intervenants provenant de la communauté de financement des femmes, des philanthropes, des organismes de développement international, des réseaux féministes ainsi que des jeunes femmes travaillant sur le terrain dans diverses parties du monde, surtout dans l’hémisphère sud.  Un sondage mondial sur les organisations de jeunes femmes a été terminé en 2010.  Des centaines de militants y ont partagé leurs expériences sur les modèles de financement et ont fait part de leurs recommandations pour l’élaboration du nouveau fonds.  En novembre 2010, un groupe de jeunes féministes et de sympathisants ont unis leurs savoirs et leurs analyses afin de  formuler la vision, les valeurs fondamentales et le rôle du FRIDA.