Drama Queens was founded March 2016 with the first leg of the organization being their free sex education workshops on consent. These workshops dubbed ‘Lets Talk Consent’ are a gender-based sex education that focuses on respect and human dignity in sexual relationships as expressed through asking and recognizing consent and non-consent. These are run in high schools and universities in the country. Eventually, they launched their theatre leg, Drama Queens and their theme for the first season is ‘Sex, Rage & Justice’. Their tagline is Centering Herstories in a world that seeks to erase them.

Drama Queens seeks to use theatre as a means of restoring gender equity and balance to achieve a world state where women would no longer be a group of the oppressed, but would be creative and active agents, playing their key roles in contributing to universal progress. They aim to contribute to a future world where woman is not oppressed by a patriarchy made active through race, religion, societal norms, culture, economics, and any other tool used by the perversion of patriarchy to suppress woman.

Through theatre, Drama Queens aims to encourage a richer conversation around women’s lives, their roles in society and in world progress. By providing edgy, modern plays that challenge the status quo, Drama Queens aims to encourage its audience to question patriarchal rules, norms and ideas about gender and the role of the female.  The group’s productions, aiming to be innovative and highly creative, will seek to address a wide berth of topics from sexuality to climate change. “We believe that only through truthful and honest equity of the sexes can there be universal progress and Drama Queens aims to contribute to the several efforts towards achieving that by working with the minds,” they say.  By recognizing the catalytic effects of powerful theatre in engendering richer conversation and critical thinking, Drama Queens aims to tackle the widespread problem of patriarchy, challenging stereotypes, empowering women, by engaging with the mind to bring meaningful change.

The group recently held a tweetathon, hosting a nationwide conversation via @letstalkconsent and #letstalkconsent where Ghanaians spoke honestly about the lack of consent in sexual relationships and their consequences, gender socialization and how this creates or doesn’t create a language for consent, rape culture, the right responses to a survivor of rape and how one can make Ghana a country free of rape culture. “It was inspiring and left many feeling hopeful about a rape-culture-free society,” they say.


Drama Queens a été fondée en mars 2016, la première étape de l’organisation étant ses ateliers d’éducation sexuelle gratuits sur consentement. Ces ateliers intitulés «Lets Talk Consent» sont une éducation sexuelle fondée sur le genre qui met l’accent sur le respect et la dignité humaine dans les relations sexuelles telles qu’elles sont exprimées en demandant et en reconnaissant le consentement et le non-consentement. Ceux-ci sont managés dans les écoles secondaires et les universités du pays. Finalement, ils ont lancé leur jambe de théâtre, Drama Queens et leur thème pour la première saison est ‘Sex, Rage & Justice’. Leur slogan est Centering Herstories dans un monde qui cherche à les effacer.

Drama Queens utilise le théâtre pour restaurer l’équité et l’équilibre entre les sexes pour atteindre un état mondial où les femmes ne seraient plus un groupe d’opprimées, mais seraient des agents créatifs et actifs, jouant leur rôle clé en contribuant au progrès universel. Ils visent à contribuer à un monde futur où la femme n’est pas opprimée par un patriarcat actif par la race, la religion, les normes sociales, la culture, l’économie et tout autre outil utilisé par la perversion du patriarcat pour opprimer la femme.

Par le théâtre, Drama Queens vise à encourager une conversation plus riche sur la vie des femmes, leurs rôles dans la société et dans le progrès mondial. En créant des pièces avant-gardistes et modernes qui remettent en question le statu quo, Drama Queens vise à encourager son auditoire à remettre en question les règles patriarcales, les normes et les idées sur le genre et le rôle de la femme. Les productions du groupe, visant à être novatrices et hautement créatives, chercheront à aborder une large gamme de sujets de la sexualité au changement climatique. “Nous croyons que grâce à une équité sincère et honnête des sexes, il peut y avoir un progrès universel et Drama Queens a l’intention de contribuer aux efforts accomplis pour parvenir à cela en travaillant avec les esprits”, disent-ils. En reconnaissant les effets catalytiques du théâtre puissant dans l’engendrement d’une conversation plus riche et d’une pensée critique, Drama Queens vise à aborder le problème répandu du patriarcat, des stéréotypes difficiles, l’autonomisation des femmes, en s’engageant dans l’esprit à apporter des changements significatifs.

Le groupe a récemment tenu un tweetathon, animant une conversation nationale via @letstalkconsent et #letstalkconsent où les Ghanéens ont parlé honnêtement du manque de consentement dans les relations sexuelles et leurs conséquences, la socialisation des genres et comment cela crée ou ne crée pas un langage de consentement, la culture du viol, les bonnes réponses à un survivant du viol et comment on peut faire du Ghana un pays libre de culture de viol. «Ce fut inspirant et cela a donné beaucoup d’espoir aux gens qui rêvent d’une société sans culture de viol», disent-ils.

SPOTLIGHT